lundi 18 décembre 2017

semaine 13






... DANSER-DESSINER...

 Ballerina's movements mesmerizingly traced by algorithmically-generated geometries - Credits: Massahiko Sato / Euphrates 


Quand le corps est une sculpture en mouvement ! Ça plairait à Auguste, ça non ?... 

Le mouvement du corps est objet de fascination scientifique autant qu'artistique. Le début du XXe siècle en est un témoin actif, depuis la chronophotographie jusqu'aux recherches futuristes.

Mais celle qui nous met tous d'accord, c'est encore Loïe Fuller, avec sa danse serpentine. Une merveille qui date de 1900. À voir absolument si on aime le dessin, la danse, le tissu, ou tout simplement... bref à voir absolument. 



PARCE QUE...


L'ART, C'EST LA VIE ! 

MAIS SUR UN AUTRE RYTHME...

 

;-)

  

lundi 11 décembre 2017

semaine 12

Située à l'ouest de Paris
dans une architecture de Frank Gerhy,

la Fondation Louis Vuitton accueille en ce moment 

"Être moderne : le MoMA à Paris"


200 chefs-d’oeuvres du célèbre MOMA : musée d’art moderne de New-York, donnent à voir des oeuvres majeures des avant-garde artistiques depuis la création du MoMA en 1929. 


L'occasion de réviser son histoire de l’art des 20e et 21e siècle, peinture, sculpture, design, photographie, et aussi l'occasion de voir ce petit film qui nous interroge sur l'image des comédiens noirs au cinéma en 1913 :


Montrant des acteurs blancs et noirs (en majorité) tourner ensemble, le film Lime Kiln Club Field Day (1913) fut jugé, en 2014, « culturellement, historiquement ou esthétiquement significatif » par la bibliothèque du Congrès américain. Réalisé par Edwin Middleton et T. Hayes Hunter, il réunit au générique les pionniers de l'« entertainment black » (Sam Lucas, Abbie Mitchell, Emma Reed, Walker Thompson, John Wesley), en vogue à Harlem, et les membres de la compagnie de théâtre Darktown Follies. Dans le premier rôle, Bert Williams (maquillé en « black face », selon l'usage), l'artiste noir le plus populaire des années 20, à une époque où les inégalités raciales et les stéréotypes étaient monnaie courante. Le vaudevilliste W.C. Fields le décrit comme « l'homme le plus drôle que j'ai jamais vu et l'homme le plus triste que j'ai jamais connu. » Les négatifs du film ont été retrouvés, en 1939, dans une cache de neuf cents cartouches. Ils ont alors intégré les collections du musée d'Art moderne de New York (MoMA). Il faudra attendre soixante-quinze ans pour qu'une projection soit organisée au musée. Thierry Voisin (T.V.)




lundi 4 décembre 2017

semaine 11


Que suis-je ?

"Je suis une forme d'expression artistique généralement constituée d'un agencement d'éléments dans un espace réel auquel je m'adapte. Cette pratique artistique a commencé dans les années 60, et occupe de manière éphémère ou pérenne un lieu extérieur ou intérieur. Je peux être immersive et inviter le spectateur à participer en interagissant. Je peux mobiliser des moyens plastiques traditionnels ou impliquer plusieurs médiums à la fois tels que la vidéo, le son, l'éclairage, le numérique... Je suis..."


Où suis-je ?





Test pattern de Ryoji Ikeda


Nowhere ane Everywhere at the Same Time de William Forsythe




lundi 27 novembre 2017

semaine 10


AUJOURD'HUI un breaking news récréatif et gentiment foutraque.

Qui sont nos aînés, les inventeurs de la vidéo expérimentale ? 



En vrac, vous serez peut-être curieux de ou redécouvrir les incontournables Gary Hill, Bruce Nauman, Nam June Paik, Pippilotti Rist, Bill Viola, Ange Leccia, mais aussi dans les plus récents Pierrick Sorin, Michel Gondry

... liste non exhaustive...

lundi 20 novembre 2017

semaine 9


Némo… comme le Capitaine de Jules ?

Oh, la belle vie… comme le dit Sacha

NON !!!

Némo, comme Biennale internationale des art numériques

Manifestation vouée aux arts et à la création émergente qui dure 6 mois. 
C'est en ce moment un peu partout en Île-de-France

Oh, la belle vie, comme La belle vie numérique

Exposition dédiée aux mutations du geste artistique depuis les années 80.
Ça a commencé le 17 novembre à l'espace Electra (Paris 07).
C'est jusqu'au 18 mars 2018.
Et c'est gratuit !


Mais c'est quoi une oeuvre d'art numérique ?


Ce sont par exemple :

Des êtres hybrides

entre nature & culture.

Les Faits du hasard au 104

Du 9 décembre 2017 au 4 mars 2018


Des lieux 

"revus" et numériquement "corrigés".


Gare de Lyon (Galerie des fresques), Paris (12)

Du 1er décembre 2017 à fin février 2018


Et puis, pour les Colbartistes, c'est le temps venu…

de participer à un festival de création numérique ! 




dimanche 12 novembre 2017

semaine 8


 A K A



Ç'était la deuxième édition
qui s'est tenue du 10 au 12 novembre
au Carreau du Temple à Paris.


Mais qu'est-ce que c'est AKAA ?


Salimata Diop, curatrice d'AKKA, présente l'édition de l'an passé :


Pour une présentation de l'édition de cette année un entre tien avec Victoria Mann, 
fondatrice et la directrice de ces rencontres
"AKAA va plus loin que l’art contemporain africain. On veut vraiment montrer une Afrique qui est plurielle, une Afrique qui est universelle et qui ne se cantonne pas aux frontières d’un continent. C’est même de là que vient notre titre "Also Known As Africa" qui veut dire "autrement dit Afrique". C’est une manière pour nous de poser une seule question: quelle est votre Afrique ?"
 Entretien ICI

Des images de l'édition 2017 :


Bruce CLARK (Afrique du sud), Les possibilités, 2017, acrylique et collage sur toile


Wahib CHEHATA (Tunisie), Résilience, 2017, Tirage fine art sur papier baryté contre collé


Rémy SAMUZ (Bénin), Samedi, 2017, fil de fer


Robyn PENN (Afrique du sud), sans titre, encre et eau de javel sur papier


Amani BODO (RDC), Sapeur Mondrian, 2017, acrylique sur toile

Hommage spécial à Ousmane SOW décédé récemment :
(en 1999 sur le Pont des Arts à Paris,
il avait présenté ses séries africaines ainsi que sa version de la Bataille de Little Big Horn)





mardi 7 novembre 2017

semaine 7

Un breaking news de rentrée sous le signe du participatif ! 

Candice Breitz






Sous cet aspect festif et amical, Candice Breitz touche à une question terriblement humaine : peut-on être ensemble ? Qu'est-ce qui nous relie ? Qu'est-ce qui fait de nous une partie d'un tout, un élément d'un choeur ; cette dimension ne nous enlève-t-elle pas une partie de notre singularité ? Derrière un tube connu par tant de gens, derrière ce joyeux ralliement, n'y a-t-il pas une uniformisation du style ? Voire un fatalisme lié à la condition humaine ? 

Voyez plutôt son travail sur la mère, cela donne un indice sur la tonalité à donner et les enjeux profonds de son oeuvre aparemment légère. 


"Mother", ou l'expression de l'universel par l'image de la star de ciné.. jusqu'à l'essoufflement.

mardi 17 octobre 2017

semaine 6 bis

Un Breaking News exceptionnel retransmis par Diane !!! On ne sait qu'en penser........ :-/ Artiste, militant, vandale ? 

http://www.lemonde.fr/culture/article/2017/10/16/l-artiste-russe-pavlenski-arrete-a-paris-apres-avoir-mis-le-feu-a-la-banque-de-france_5201602_3246.html



dimanche 15 octobre 2017

semaine 6


ÇA c'est du pinceau !

Fabienne VERDIER

de la calligraphie chinoise à l'expressionnisme abstrait…



"Après des études à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Toulouse et un apprentissage de presque dix ans en Chine auprès de grands maîtres chinois (récit conté dans Passagère du Silence), Fabienne Verdier a développé une forme de peinture éminemment personnelle, intérieure et spirituelle. S’appuyant sur une technique ancestrale pour mieux s’en affranchir, Fabienne Verdier donne à voir une succession de flux inspirés. Sa peinture prolonge les expériences des peintres abstraits américains comme Tobey, Kline, Still, Pollock ou de Kooning et poursuit les travaux des artistes ayant exploré la ligne comme Matisse, Michaux ou Degottex (…). Sa contemplation, lors de son long séjour en Chine dans les années 1980, des hauts-plateaux permet à son monumental pinceau composé de 35 queues de cheval de transcrire les cours d’eau, les crêtes des hauts sommets, les craquèlements de l’écorce terrestre d’une nature foisonnante. Solidement positionnée à la verticale sur ses fonds horizontaux telluriques composés de couches et de sous couches, Fabienne Verdier nous transporte dans une gravitation universelle, liée aux multiples dimensions de l’espace, qui prend corps à l’intérieur de son encre même."
in http://jeannebucherjaeger.com/fr/artist/verdier-fabienne/

lundi 9 octobre 2017

semaine 5

Parce que :

Parce que :
la vie c'est pas du gâteau,
bientôt il ne fera pas beau,
on n'est pas des zozos ;

faut rigoler.

Aujourd'hui donc un Breaking News rigolo, voire drôle, éventuellement même amusant. 






Pierrick Sorin et Jean-Loup, son frère imaginaire......






mercredi 4 octobre 2017

semaine 4

T'es où Liu ???



Liu Bolin se planque. Il amuse, intrigue, surprend, avec ses tous de passe-passe à la Méliès. 

Mais ces performances physiques et picturales ne sont-ils que des tours de force visant à impressionner le public ? Est-ce que ça dit quelque chose, au fond ? Et qu'est-ce qui, dans son travail, "fait oeuvre" ... ?




En savoir plus ? ICI !

lundi 25 septembre 2017

semaine 3




Qui connaît l'ICI ?



L'ICI ou Institut des Cultures d'Islam est un lieu situé en plein quartier Château rouge, espace de création, de débats et de recherches, l’ICI est un lieu de production intellectuelle, de dialogue et d’échanges sur les expressions culturelles, artistiques, recherches intellectuelles et  pratiques culturelles,  sociales, religieuses… dans le monde musulman ou dans des espaces où les cultures d’Islam sont présentes.

L'exposition actuelle : Lettres ouvertes, de la calligraphie au street art explore les dimensions calligraphiques dans les arts actuels à travers une exposition et de nombreux événements : arts de la scène, projections, conférences, débats…




« Écrire et dessiner sont identiques en leur fond » Paul Klee

Où comment le geste graphique lié à l'écrit peut prendre son envol, passer du papier aux murs jusqu'à envahir sol et plafond, se jouer de la lumière, s'animer entre vidéo et performance, devenir une forme graphique autonome qui questionne la place de l'écrit dans un autre rapport à ses supports d'expression.

mardi 19 septembre 2017

semaine 2




JR à la frontière



L’artiste de rue JR a encore frappé. Son dernier photomontage représente un enfant qui regarde avec étonnement le mur qui se construit entre les États-Unis et le Mexique.
Un bébé touchant du bout des doigts, intrigué, la frontière que Donald Trump veut faire construire entre le Mexique et les États-Unis. Le trompe-l’œil, un photomontage en noir et blanc, est saisissant. XXL, à la hauteur des polémiques que la promesse de campagne du président américain a soulevées.

dimanche 10 septembre 2017

semaine 1



HUMAN FLOW, Ai Wei Wei


Ai Wei Wei est un artiste chinois dont l'oeuvre prend des formes multiples : il est en mouvement permanent. Mais ce qui est constant, c'est son intérêt pour l'humain

Il s'intéresse en particulier à la fragilité, la vulnérabilité de l'individu dans la masse. Il dénonce l'oppression contre les plus faibles, quitte à se mettre en grande difficulté avec les autorités chinoises. Artiste engagé (au sens fort du terme !) Ai Wei Wei a été emprisonné et privé de son passeport pour avoir critiqué la dictature. Ses oeuvres ont été interdites, censurées, ses blogs fermés. Mais ça n'arrête pas Ai. Inlassablement, férocement, il crée ; sans complaisance mais avec une immense humanité. 

Et puis il est parfois très marrant. 

Mais pas sur ce coup-là ! Car ici, il réalise un documentaire sur les populations qui migrent. "Human Flow" n'est pas encore sorti en France, mais en voici la bande-annonce :

 

Lorsqu'il présente son film, il explique qu'on parle habituellement de "crise des réfugiés" mais, dit-il, c'est une erreur : il faudrait parler de "crise de l'humanité". 

Écoutons-le ici :





Et à part ça ?

Ci-dessous un aperçu d'Ai Wei Wei dans ses oeuvres : 


petite leçon de perspective...
Ai Wei Wei n'est pas très sage, comme garçon
En plus il casse des vases traditionnels chinois...
... ou il les customise.
Il joue avec tonnes de fausses graines en céramique et les gens se vautrent dedans...
Et puis Ai adore le vélo.






mercredi 24 mai 2017

#29/2016-2017

BrEaKiNg NeWs

Le festival ac@rt, c'est aujourd'hui !



rdv à 17h au centre Pompidou pour découvrir les créations des élèves parisiens, puis assister à la remise des prix par Anabell Guerrero, artiste photographe !

mardi 9 mai 2017

- BrEaKiNg NeWs -

 

Damien Hirst à la Biennale de Venise.

 

Le sculpteur britannique Damien Hirst réalise une œuvre nommée Demon with Bowl dans le cadre de la Biennale de Venise qui représente une créature inspirée d'un tableau de William Blake Le Fantôme d'une puce (1819-1820).
 

 

 
L'artiste s'est inspiré entre autre du sculpteur Auguste Rodin (1840-1917) avec la sculpture de L'homme qui marche qui date de 1907 et qui a été présentée au Palais Farnese en 1911.

 

 
En effet le même mouvement de marche est observé et peut nous rappeler un autre sculpteur, Giacometti (1901-1966) qui réalisa lui aussi une sculpture de L'homme qui marche en 1960.

Chez ces trois artistes on peut retrouver la représentation d'un mouvement figé, ainsi qu'un socle commun à tous où l'ont retrouve les pieds de chaque personnage ancrés dans le socle ce qui donne un sentiment d'arrêt, de temps suspendu dans l'action de la marche du personnage.

 

lundi 24 avril 2017

#26/2016-2017

- BrEaKiNg NeWs -

 

Et Abraham Poincheval, 

qu'est-ce qu'il devient ?

IL FAIT DES POUSSINS.

 

http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/apres-trois-semaines-de-couvaison-abraham-poincheval-a-donne-vie-a-un-poussin-19-04-2017-6866304.php

 

Bonus devinette : le père d'Abraham Poincheval, Christian Poincheval, est l'inventeur d'une pilule magique. Quel est son pouvoir ?

 

lundi 27 mars 2017

#25/2016-17








Ernest Pignon-Ernest hante les murs et les esprits depuis 50 ans

















Et puis un bonus ! incontournable pour les 1èreL2 ;-)

lundi 13 mars 2017

#23-2016/2017

Rodin : le long métrage de Jacques Doillon en salles le 24 mai.


Et voici deux vidéos éditées par le site du musée Rodin, expliquant la fabrication de la sculpture...


 http://www.dailymotion.com/video/x3ft7kd_la-fonte-du-bronze-a-la-cire-perdue-la-cariatide-a-l-urne_school

 http://www.dailymotion.com/video/x3ft7kg_la-taille-du-marbre-duchesse-de-choiseul_school






lundi 6 mars 2017

#22-2016/2017

VOULEZ-VOUS UN DESSIN ?  



La web série dessinée par Jochen Gerner...
et éditée par le Centre Pompidou



dimanche 26 février 2017

#21-2016/2017

Une semaine dans une pierre

L’artiste français Abraham Poincheval va passer une semaine enfermé dans un œuf en pierre. Cette performance va se dérouler au Palais de Tokyo, à Paris, à partir du 22 février. En amont de la performance, la pierre et son équipement intérieur sont exposés aux visiteurs, l’artiste donnant des détails sur la manière dont va se dérouler son séjour (nourriture, toilettes, occupations…).
 
http://mobile.lemonde.fr/arts/video/2017/02/07/un-artiste-francais-va-vivre-une-semaine-entiere-enferme-dans-un-uf-en-pierre_5075972_1655012.html?xtref=http://m.facebook.com

Il avait déjà réalisé des performances similaires : en 2014, par exemple, il passait 13 jours dans le ventre d'un ours naturalisé, au musée de la chasse et de la nature. 

http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/04/02/dans-la-peau-d-un-ours-pendant-treize-jours_4393594_3246.html


Mais écoutons-le en parler : 

      

AYONS UNE PETITE PENSEE POUR LUI 
A L'HEURE OU NOUS LISONS CES LIGNES... 

lundi 20 février 2017

#20-2016/2017

Gerhard Richter at work...

 

Gerhard Richter ouvre son atelier à Corinna Belz, une réalisatrice qui filme la naissance d'une série de toiles abstraites de grand format à dominantes jaune, rouge et bleue. Un témoignage sur le travail éminemment physique fourni par cet artiste octogénaire, l'un des peintres contemporains les plus cotés.

L'article concernant la sortie du film : c'est ici. 

 La bande-annonce :






Quelques-unes de ses peintures :